Skip to Main Content
Levi, Ray & Shoup, Inc.
Microsoft Print Spooler Vulnerability

Les bonnes pratiques : Optimiser son infrastructure d’impression

Language Options

Nous connaissons tous cette règle universelle : si ça fonctionne, il vaut mieux ne rien changer. Pour certains, c’est une règle qui s’applique dans la vie privée et une attitude qui prévaut dans les entreprises. Lorsque des systèmes sont en place depuis des années, il peut être judicieux d’éviter de changer pour le plaisir de changer. Mais si l’on observe la façon dont la technologie évolue avec le temps, on remarque des occasions propices aux améliorations. Quand un grand nombre d’innovations ne cessent d’apparaître sur le marché, peut-être que ce qu’on a toujours fait n’est pas ce que l’on devrait faire.

Il existe plusieurs domaines que les entreprises examinent vraiment dans leur infrastructure IT. Nous avons participé à toutes sortes de projets de modernisation, et la plupart sont nés du fait que les systèmes legacy peuvent être difficiles d’accès et coûteux à entretenir. Mais comme le suggère le terme legacy, ces systèmes ont joué un rôle clé dans les succès passés de l’entreprise. Le mot a plutôt un sens positif, il fait référence à l’histoire et implique la confiance.

Mais pour beaucoup de gens, legacy équivaut à ancien. Il peut être imprudent de faire tourner une entreprise moderne avec des systèmes certes efficaces mais obsolètes, et c’est pour cette raison que nous avons aidé beaucoup d’entreprises à moderniser leur environnement IT. Est-ce que cela veut dire que nous avons encouragé ces entreprises à se séparer de leurs systèmes legacy ? Pas du tout. Mais quand il le faut, nous n’hésitons pas à le dire.

Si ça fonctionne, on n’y touche pas ?

Quand on pense aux systèmes legacy, on pense tout de suite au mainframe. Mais ce n’est pas parce qu’un système est associé au nom legacy qu’il va automatiquement disparaître des infrastructures IT, comme l’a fait remarquer mon collègue dans cet article. Prenez par exemple le produit le mieux établi de notre suite logicielle, VPS, qui rend les documents générés par le mainframe plus accessibles et faciles à gérer. Certaines grandes entreprises mondiales l’utilisent encore quotidiennement. Pourtant, pour d’autres clients, le coût du mainframe MIPS est trop élevé, et nous les avons aidés à réduire les coûts d’exploitation en enlevant certaines applications (voire toutes) du mainframe. Nous suivons l’exemple de nos clients et les aidons à faire la transition au rythme qui leur convient le mieux.

Les technologies évoluent constamment, et parmi les nouvelles, toutes ne sont pas aussi largement adoptées qu’on le pense. L’impression sans serveur est un bon exemple. Si on me donnait un dollar à chaque fois qu’un client signale une infrastructure IT dotée de multiples serveurs d’impression, je serais millionnaire. Nous expliquons aux entreprises comment passer à une infrastructure plus efficace qui ne dépend pas de serveurs d’impression (Windows). Comment ? Il existe plusieurs solutions, notamment l’impression IP directe et le modèle SaaS. Vous en saurez plus sur les alternatives aux serveurs d’impression en lisant cet article.

La transformation de votre infrastructure d’impression

Uniformiser l’entreprise permet également d’optimiser l’infrastructure d’impression. Cette infrastructure ne comprend pas que les périphériques d’impression, mais inclut toutes les étapes, à partir du moment où est donné l’ordre d’imprimer jusqu’à l’impression du document. Pensez au réseau, aux serveurs d’impression, au logiciel de gestion d’impression et bien sûr aux périphériques d’impression. Vous pouvez obtenir un environnement IT flexible en mettant en place un seul système de gestion d’output pour toutes les applications et toutes les plateformes et envoyer l’output vers n’importe quelle destination. En fait, cette fonctionnalité d’impression « tout, partout et vers tout », nous la proposons depuis plus de trente ans. Nous proposons une seule couche logicielle qui surveille et gère tout l’output de l’entreprise.

La mise en place d’une solution comme celle-ci apporte beaucoup d’avantages, et permet notamment d’alléger la charge des équipes d’applications qui n’a pas à s’occuper de « simples » problèmes d’impression. Mais ne vous y trompez pas ! Même les problèmes les plus simples peuvent devenir des obstacles à la continuité des processus opérationnels. Et une simple demande d’assistance peut parvenir à l’équipe d’applications si une application back end en est à l’origine.
La gestion centrale de l’infrastructure d’impression permet également d’augmenter la disponibilité des ressources d’impression pour les utilisateurs finaux. Pour le service IT, cette centralisation, grâce à une seule interface complète, permet d’avoir une grande visibilité, d’identifier rapidement les problèmes et de les résoudre plus facilement.

Voilà donc une longue liste d’avantages, et plusieurs de nos clients en bénéficient. Leur système legacy devient plus transparent et facile à utiliser. Les clients gèrent leur environnement d’output à l’aide d’un seul logiciel LRS qui consolide et même élimine les autres serveurs d’impression. Peu d’entreprises souhaitent rendre leurs chiffres publics, mais nous connaissons des clients qui ont économisé des centaines de dollars ou des milliers voire des millions. Plus l’entreprise est grande et plus les efforts de transformation sont considérables, plus il y a d’avantages.

Alors si votre infrastructure d’impression n’est pas « cassée » mais pourrait bénéficier d’une mise à niveau, n’hésitez pas à chercher à l’améliorer. Venez plutôt voir ce qu’ont fait les autres pour transformer leur technologie obsolète avec des solutions modernes qui vous apporteront des avantages pour des décennies et s’adapteront aux changements à venir plus facilement que vos solutions plus anciennes et moins flexibles. Le sage a dit un jour : si ça fonctionne, ne l’ignorez pas jusqu’à ce que ça ne fonctionne plus.

Back to Posts