Skip to Main Content
Levi, Ray & Shoup, Inc.

Haute disponibilité (High Availability, HA) pour le pull printing en entreprise – Partie 2

Language Options

Il s’agit de la seconde partie d’une série de deux articles sur les configurations de haute disponibilité (HA) pour le pull printing en entreprise. Si vous avez manqué la partie 1, je vous conseille de la lire ici avant de poursuivre la lecture.

Beaucoup de fabricants de gestion d’output/d’impression, y compris LRS, prennent en charge une architecture d’impression hybride pour les environnements de grandes entreprises. Dans cette configuration, un serveur centralisé prend en charge à la fois l’impression avec serveur (spool) et l’impression IP directe afin de répondre aux diverses exigences des applications métier et des utilisateurs dans de nombreux emplacements d’une entreprise globale. Une telle solution offre beaucoup d’avantages commerciaux et opérationnels, notamment l’élimination des serveurs d’impression Windows.

Le pull printing est une fonctionnalité essentielle dans une architecture d’impression hybride. La partie 1 de cette série se concentrait sur la haute disponibilité pour l’impression pull printing basée sur serveur, là où les travaux d’impression sont stockés sur un serveur (spool) avant d’être envoyés pour impression après que l’utilisateur s’est identifié au périphérique de destination.

Je veux désormais m’intéresser au pull printing en IP directe, que j’appellerai « impression sécurisée directe » (direct secure release) puisque c’est le terme que connaissent les clients de LRS. Avec l’impression sécurisée directe, les travaux d’impression sont conservés dans l’ordinateur de l’utilisateur jusqu’à qu’ils soient imprimés sur le périphérique de destination. Un serveur de gestion d’output/d’impression centralisé est toujours impliqué dans l’authentification et dans le processus d’impression, mais il reçoit seulement les métadonnées des travaux d’impression et non les données elles-mêmes. Le schéma suivant montre les différentes étapes et la structure logique de la solution impression sécurisée directe :

Haute disponibilité LRS

Penchons-nous maintenant sur une configuration de haute disponibilité qui prend en charge l’impression sécurisée directe. Cela ne surprendra personne de voir que les options de configuration sont les mêmes que pour le pull printing basé sur serveur.

Vous pouvez choisir d’utiliser un cluster de serveurs actifs-passifs traditionnel (par exemple, un cluster de serveurs Windows) ou plusieurs serveurs actifs-actifs ou actifs-passifs derrière un équilibreur de charge.

Si l’on en croit ce qui s’est passé sur le marché du travail ces deux dernières années, on préfère utiliser des équilibreurs de charge et plusieurs serveurs afin d’obtenir une évolutivité horizontale. L’équilibreur de charge distribue la charge de travail aux serveurs et il est capable de rediriger le trafic pour éviter les serveurs problématiques ou défaillants. Examinez le schéma d'une configuration HA typique ci-dessous :

Haute disponibilité LRS 2

Puisque seules les métadonnées sont envoyées aux serveurs de gestion d’output/d’impression du groupe HA, aucun travail d’impression n’est perdu si un serveur du groupe tombe en panne. Les métadonnées sont-elles perdues ? Cette question est essentielle, car sans les bonnes métadonnées, les travaux d’impression stockés dans le bureau ne seront jamais envoyés à un périphérique d’impression.

Même si je ne peux pas parler au nom de toutes les solutions concurrentes sur le marché, je peux expliquer comment LRS résout ce problème dans sa solution d’impression sécurisée directe. La solution de LRS duplique de manière efficace « l’état » de chaque serveur actif sur les autres serveurs du groupe HA, données d’impression et métadonnées incluses. Ces métadonnées ne sont pas seulement des informations sur les travaux d’impression stockés dans les ordinateurs des utilisateurs, mais elles incluent toutes les métadonnées en rapport avec le système de gestion d’output/d’impression. Par exemple, si un administrateur informatique définit une nouvelle file d’attente d’impression sur un serveur, cette nouvelle définition est automatiquement copiée sur les autres serveurs du groupe. Voir schéma ci-dessous :

Haute disponibilité LRS 3

Cette architecture HA s’assure que les utilisateurs peuvent récupérer leurs documents sur n’importe quel périphérique du réseau. Cela permet aussi de simplifier considérablement les tâches administratives nécessaires à la maintenance et à la mise à jour de la solution impression sécurisée directe pour toute l’entreprise.

LRS propose une véritable évolutivité horizontale à basculement automatique afin que l’impression se poursuive sans problème en cas de panne des serveurs n-1.

Bien sûr, si l’ordinateur d’un utilisateur tombe en panne, les travaux d’impression qui y sont stockés resteront en attente jusqu’à ce que l’ordinateur fonctionne de nouveau. Si votre entreprise est préoccupée par ce scénario, vous pouvez toujours envisager le pull printing basé sur serveur. C’est l’un des avantages d’une architecture d’impression hybride : vous pouvez la personnaliser suivant les besoins de votre entreprise !

Sans solution de gestion d’output qui prend en charge une architecture d’impression hybride, aucun fabricant ne peut fournir une gestion et un contrôle sur toutes les applications, plateformes, périphériques d’impression et niveaux de votre entreprise. Cela inclut une fonctionnalité importante comme le pull printing. Gardez à l’esprit que certains fabricants de gestion d’impression ne proposent qu’une solution IP directe pour le pull printing, assurez-vous donc d’avoir « la totale ».

Appelez-nous. Nous sommes conscients des exigences des grandes entreprises en matière d'impression, et notre solution prend en charge une architecture d’impression hybride pour l’impression standard et le pull printing. Nous en savons également beaucoup sur les configurations de haute disponibilité, et nous pouvons donner des exemples sur la façon dont d’autres clients de grandes entreprises ont répondu à ces exigences spécifiques. Nous ne croyons pas à une approche « universelle », et vous ne devriez pas non plus.

Back to Posts