Skip to Main Content
Levi, Ray & Shoup, Inc.

Un nouvel espoir

Language Options


Avec du recul, tout est plus clair. Si c’est vrai, alors je ne suis pas mécontent de voir l’année 2020 s’éloigner dans le rétroviseur. Au moment où j’écris, cela fait un an que le gouvernement de mon état (l’Illinois) a décrété l’état d’urgence à cause de la Covid-19. Quel est l’événement déclencheur ? L’apparition du 11ème cas dans l’état de l’Illinois. Huit mois plus tard, près de 600 000 habitants ont été contaminés, y compris moi et certains membres de ma famille.

Un an plus tard, je suis content de voir que les choses reviennent à la normale, comme ma routine de travail. Comme je l’ai souligné dans un article en septembre dernier, mon expérience du télétravail m’a ouvert les yeux. Grâce aux solutions telles qu’Office 365, Teams et OneNote, j’ai pu accéder à presque toutes les applications dont j’avais besoin sur internet. Pour certaines applications, développées en interne, il m’a fallu ouvrir une session VPN avant de commencer à travailler (et gérer les délais d’expiration de session VPN). Mais l’impression n’a jamais été facile durant mon pèlerinage de télétravail. Et il m’a fallu me rendre au bureau plus d’une fois (après la fermeture, je le jure) afin de profiter des fonctionnalités d’impression couleur et recto verso des périphériques situés au siège de LRS.

Pour moi, l’expérience en télétravail a été un succès mitigé : j’ai appris que je pouvais être productif tout en travaillant depuis chez moi, mais que je préférais le côté social (et pratique) d’un bureau avec des collègues, le personnel d’assistance et l’infrastructure informatique. Certaines entreprises et employés ont cependant tiré d’autres conclusions. Récemment, des groupes comme Facebook, Twitter, Square, et autres ont annoncé qu’ils autoriseraient leurs employés à rester en télétravail indéfiniment.

Revenons-en à l’impression. Suite à cette année étrange, certains clients de LRS ont conclu qu’ils ne demanderaient pas à leurs employés de travailler dans les bureaux de l’entreprise. Outre les bureaux à domicile, la tendance est actuellement aux bureaux partagés (alias les espaces de « coworking ») comme ceux de WeWork, IWG, ServCorp et autres fournisseurs. Certaines entreprises considèrent que ces locaux sont parfaits pour les équipes qui collaborent sur des projets à court terme, ou même à plus long terme, dans des villes où il n’est pas utile de mettre en place un bureau dédié.

En général, ces locaux disposent d’une ou plusieurs imprimantes. Mais votre responsable de la sécurité ou vos administrateurs IT laisseront-ils les utilisateurs imprimer des documents confidentiels via l’internet public, vers un périphérique qu’ils n’ont jamais vu, ne gèrent pas et ne peuvent pas contrôler ? Un local de coworking n’est pas protégé par le pare-feu de l’entreprise. Et pour le personnel en charge de la sécurité, cela représente un risque injustifié.

Heureusement, à chaque problème d’impression sa solution. Le but de notre tout nouveau logiciel LRS Internet Printing est de prendre en charge les mêmes fonctionnalités d’impression et de scan que vos solutions de gestion d’output actuelles, tout en vous laissant utiliser l’internet public plutôt que le réseau sur site de votre entreprise. Grâce aux protocoles reconnus de chiffrement et d’authentification de l’utilisateur, ainsi qu’aux nouveaux composants intelligents du logiciel de LRS, vos utilisateurs impriment et scannent des documents depuis un bureau à distance, leur domicile, ou même depuis un train à grande vitesse. Tout ça sans sacrifier la sécurité des documents… et sans empêcher le personnel d’assistance de dormir.

Il vous faut sécuriser l’impression et le scan depuis des locaux en dehors du réseau de votre entreprise ? Une pandémie, une catastrophe naturelle ou des modes de travail évolutifs peuvent vous y obliger. Dans ce cas-là, Internet Printing de LRS peut vous aider.

Back to Posts