Skip to Main Content
Levi, Ray & Shoup, Inc.

Mappage des bacs d’imprimante plus facile pour SAP et autres

Language Options

Il n’est pas nécessaire d’avoir un appareil aussi complexe que celui-ci...

LRS tray mapping made easy

...Pour s’inquiéter de la sélection des bacs d’entrée et de sortie.

Dans une entreprise, presque tous les périphériques multifonction et les imprimantes ont plus d’un bac papier d’entrée, et ils disposent souvent de plusieurs bacs de sortie. L’une des raisons à cela est que beaucoup d’applications et de processus opérationnels nécessitent plusieurs types de papier et/ou de format. Une couleur spéciale pour un avis urgent par-ci, une feuille perforée pour la facture d’un client par-là, une enveloppe personnalisée pour envoyer ces deux documents... Vous voyez l’idée.

Quand il faut un papier différent pour un processus opérationnel, vous pouvez normalement préciser dans l’application source, au niveau de la page, quel type de papier utiliser.

Cependant, la sélection du bac n’est pas toujours facile à contrôler, car il n’y a pas de standard fixé pour identifier un bac d’entrée ou de sortie pour tous les appareils. Chaque fournisseur de matériel informatique fait les choses à sa manière. Il revient donc au pilote d’impression de gérer la sélection des bacs, par exemple, dans les environnements Windows ou SAP qui utilisent des pilotes spécialement créés pour traiter des demandes d’impression spécifiques.

Le PCL (Printer Command Language), langage de description de page pour les périphériques d’impression, tente d’harmoniser ce processus en permettant la sélection d’un « bac logique » pour dire à l’appareil physique quel bac d’entrée utiliser pour un processus d’impression donné (et également quel bac de sortie sera utilisé). Cependant, il est peu probable que les numéros de bacs logiques soient ceux indiqués sur le bac lui-même. Pire encore, tous les fournisseurs et toutes les imprimantes n’utilisent pas les mêmes chiffres logiques. Le PostScript, alternative au PCL répandue, propose une approche similaire pour remédier au problème de la sélection de bac imprimante.

Malheureusement, il ne fournit pas d’amélioration réelle du processus.

Comme vous le voyez, identifier le numéro logique du bac que vous souhaitez peut devenir un cauchemar. Et si vous devez répéter cette manœuvre pour un grand parc d’imprimantes et de périphériques multifonction différents dans votre entreprise, cela peut vite vous agacer. Qui plus est, quand vous achetez de nouveaux appareils pour remplacer ceux qui sont trop vieux ou cassés, vous devrez tout recommencer depuis le début.

Aujourd’hui, presque tous les périphériques d’impression vous laissent choisir Sélection Automatique pour le bac logique, même si tous les fournisseurs et modèles n’utilisent pas le même numéro logique pour identifier ce « bac magique ». L’option Sélection Automatique transfert la charge sur l’imprimante, qui doit sélectionner le bon bac d’entrée en fonction du papier choisi et défini dans le fichier de spoule entrant. Cependant, cette sélection magique est exposée aux mêmes difficultés pour déterminer le numéro logique du bac automatique. Elle limite également les critères de sélection de format de papier, et ne peut préciser les caractéristiques telles que la couleur, le filigrane ou le papier glacé, etc.

Sélection de bac avec SAP

Dans un environnement d’application SAP, le format d’output générique SAP (SAPGOF) a une méthode pour désigner les bacs d’entrée et de sortie :

  • TRY01 Bac papier 1
  • TRY02 Bac papier 2
  • TRY03 Bac papier 3
  • TRY04 Bac papier 4
  • TRYMN Alimentation manuelle
  • TRYEN Alimentation enveloppe
  • TRYME Alimentation manuelle enveloppe

En substance, SAP s’appuie sur des pilotes d’impression pour gérer la tâche complexe consistant à associer le numéro logique du bac de l’imprimante à celui spécifié dans le flux de données SAPGOF. Cependant, ces pilotes d’imprimantes ne sont pas toujours mis à jour et précis pour cette instance SAP.

Le logiciel de gestion d’output pour entreprise de LRS simplifie la gestion de la sélection des bacs, ce qui vous permet de découpler logiquement les applications métiers qui génèrent les rapports critiques des périphériques physiques de votre parc d’imprimantes. Résultat, les applications n’ont plus à se soucier du périphérique de destination finale vers lequel les rapports doivent être envoyés.

Tout d’abord, le logiciel LRS Transform comprend parfaitement toute commande de flux de données qui sélectionne un bac précis et stocke cette information dans le flux de données d’output. Ce logiciel vous donne également la possibilité de configurer chaque conversion de chaque périphérique physique (file d’attente du serveur) pour mapper le bon bac d’imprimante physique selon le numéro logique de bac d’entrée défini.

En travaillant avec les données SAPGOF générées par les serveurs d’application SAP, LRS propose de nombreuses conversions OTF2xxx différentes qui produisent de l’output dans tous les formats de langage d’impression standard (par exemple PCL, PostScript, etc.). Cela vous permet de répondre à vos exigences même dans le cas de parcs d’imprimantes hétérogènes : vous pouvez donc associer les bacs logiques aux bacs physiques sans avoir recours aux pilotes spécifiques à SAP.

Si vous avez de la chance, vous n’aurez peut-être pas besoin de convertir le flux de données puisque vos applications génèrent déjà l’output dans un format prêt à imprimé. Dans ce cas, vous pouvez utiliser la solution de gestion d’output de LRS pour profiter de la fonctionnalité PCMD (commande d’impression). Cette fonctionnalité PCMD avancée envoie une ou plusieurs commandes à l’appareil physique avant de transmettre le véritable fichier spoule à l’imprimante. Cela vous donne la possibilité de modifier le contenu du flux de données au cas où il ne conviendrait pas au périphérique en question. Par exemple, il se peut que vous ayez une poignée de périphériques qui ne se comportent pas de la même façon que le reste de votre parc en termes de sélection de bac. Grâce aux PCMD, vous pouvez utiliser les paramètres par défaut pour la plupart de vos impressions d’applications, et laisser le logiciel de LRS se charger des exceptions.

Dernier point, mais non le moindre, la solution de gestion d’output de LRS permet d’avoir recours à un processus externe avant d’envoyer le fichier spoule à sa destination finale. Vous pouvez transmettre les données spoule en plus des attributs associés afin que le processus externe puisse traiter le flux de données pour chaque demande complexe. Cela permet à votre système de gestion d’output de répondre de manière efficace et flexible à tous les critères de sélection de bac nécessaires pour soutenir vos partenaires commerciaux.

Les solutions de gestion d’output pour entreprise de LRS vous aident à gérer vos besoins les plus simples comme les plus complexes, et ce sans compromettre votre entreprise !

Back to Posts