Skip to Main Content
Levi, Ray & Shoup, Inc.

LRS et le cloud, une histoire en constante évolution

Language Options

Les clouds sont partout, et je ne parle pas de ceux, blancs et cotonneux, que l’on trouve dans le ciel. Je fais plutôt référence aux différents modèles de cloud informatique, à savoir privé, public et hybride. Du point de vue marketing, le concept de cloud est si puissant que chaque fournisseur informatique se sent obligé d’y associer ses produits et ses services. Ne laissez pas les faits interférer avec une belle histoire.

Chez LRS, je pense que les faits constituent une belle histoire à eux seuls, sans qu’il n’y ait besoin d’exagérer. C’est le moment de parler franchement de « LRS et du cloud ». Commençons avec quelques définitions terminologiques tirées de Wikipédia :

  • Le cloud computing est un type de système informatique par Internet qui permet de partager, à la demande, des ressources et des données par ordinateur, à d’autres ordinateurs et appareils. Il s’agit d’un modèle qui assure un accès généralisé, et à la demande, à un ensemble partagé de ressources informatiques configurables (réseaux, serveurs, stockage, applications et services), qui peut être rapidement disponible et provisionné sans grand effort de gestion. Le cloud computing et les solutions de stockage proposent aux utilisateurs et aux entreprises de multiples fonctionnalités pour stocker et traiter leurs données dans des centres de données privés, ou appartenant à un tiers, qui peuvent être éloignés de l’utilisateur, que ce soit à l’autre bout de la ville ou du monde.
  • Le cloud privé est une infrastructure cloud exploitée uniquement par une seule entreprise, gérée soit en interne ou par un tiers, et hébergée soit en interne ou en externe.
  • Un cloud est dit « public » lorsque les services sont fournis sur un réseau qui est ouvert à l’usage public... Techniquement, il n’y a quasiment pas de différence entre l’architecture du cloud privé et celle du public. Cependant, les mesures de sécurité peuvent différer sensiblement pour des services (les applications, le stockage, et autres ressources) rendus disponibles par un fournisseur de service pour le grand public, et lorsque la communication est effectuée grâce à un réseau non approuvé.
  • Le cloud hybride est composé de deux clouds ou plus (privé, communautaire ou public) qui sont des entités distinctes mais liées, et qui offrent les avantages de plusieurs modèles de déploiement. Le cloud hybride peut également signifier la capacité à connecter la collocation, les services gérés et/ou dédiés avec des ressources du cloud.

À présent, examinons de plus près ce qui concerne l’impression. Il existe trois composants généraux dans un processus d'impression complet :

  • Des applications qui génèrent des output (des documents) qui doivent être envoyés à une imprimante ;
  • Un logiciel de gestion d’output (middleware) qui capture l’output de l’application et l’envoie au périphérique d’impression cible ;
  • Un (des) périphérique(s) d’impression réseau.

Les applications sont les candidates les plus probables pour le déploiement du cloud, suivies par le logiciel de gestion d’output. Les imprimantes en réseau et les imprimantes multifonction seront toujours « sur place ».

Les solutions de gestion d’output et d’impression actuelles de LRS peuvent fournir de la valeur à chaque modèle de déploiement de cloud, notamment dans la distribution d'output à partir des solutions Saas en cloud public. C’est là que le concept de « Printing as a Service » entre en scène. Il faut voir la solution logicielle LRS Enterprise Output Server comme une seule architecture middleware qui capture et envoie les documents de toutes les applications et plateformes vers un éventail de destinations, papier ou dématérialisées. Ce middleware fournit des fonctionnalités, des niveaux de service et une expérience utilisateur consistants pour toutes les applications et les plateformes sous la forme d’une « couche de service » qui isole les applications de la complexité de la distribution des documents et simplifie la fourniture de nouveaux services sans que l’application ne subisse de changements.Vous pouvez logiquement considérer ce service comme une extension de votre catalogue de services informatiques actuel.

La solution LRS Enterprise Output Server n'est actuellement pas disponible sous la forme de solution SaaS en cloud public  mais s’intègre parfaitement dans les environnements privés et hybrides lorsqu’il y a une connexion réseau entre les applications en amont et les périphériques d’impression en aval.

Beaucoup de clients de LRS utilisent nos solutions dans leurs clouds privés sur site, et certains les ont même étendues hors site, en tirant avantage des fournisseurs de clouds tels que Amazon Web Services (AWS). En ayant recours à un fournisseur de cloud sécurisé, les entreprises peuvent utiliser la solution LRS Enterprise Output Server sur une plateforme informatique hautement évolutive tout en maîtrisant parfaitement leur système de gestion d’output. Cette approche réduit le temps nécessaire à la mise en place d’instances de serveurs, ce qui permet aux entreprises d’accroître ou de diminuer la capacité selon leurs besoins informatiques en temps réel. Internet en fait partie : les entreprises disposent de plusieurs options d’IaaS et de PaaS pour la solution LRS Enterprise Output Server.

Nous recevons de temps à autre des demandes de la part de partenaires et de clients au sujet d’une solution de gestion d’output qui fonctionne avec un cloud public comme une véritable solution SaaS. La plupart de ces demandes proviennent de partenaires qui cherchent un moyen simple de tester, vendre et déployer nos solutions. Très peu de demandes proviennent de notre traditionnelle sphère de grandes entreprises, là où la plupart des applications commerciales cruciales fonctionnent dans un centre de données traditionnel ou un environnement de cloud privé.

Est-ce que LRS offrira une solution de cloud public un jour ? Oui, un jour. Nous analysons le marché avec attention et nous débattons discutons du cloud avec nos clients. Nous désirons connaître ce dont ils ont besoin et quand ils en ont besoin. Nous avons également besoin de comprendre leurs exigences en matière de sécurité en ce qui concerne les output d’applications (les données d’impression) dans un environnement de cloud public. Enfin, nous procédons à une évaluation minutieuse des fournisseurs de cloud, ainsi que des évolutions technologiques que nous devons implémenter afin de supporter les architectures multi-tenant.

Dans le film populaire Jusqu’au bout du rêve, une réplique est souvent répétée : « construisez-le, et ils viendront ». Nous sommes convaincus qu’il existe une future opportunité pour LRS dans le marché du cloud, mais nous voulons faire les choses correctement. En d’autres termes : « construisez-le mal, et ils ne viendront pas ». En attendant, nos clients ont différentes options disponibles pour répondre à leurs exigences de gestion d’output dans un environnement cloud. Contactez LRS pour vous aider à relever vos défis en matière de distribution de documents dans un déploiement de cloud, qu'il soit privé, public ou hybride.

Back to Posts